• Notre priorité

    La vie nous donne à tous des épreuves selon notre destinée, notre mission de vie et selon le pourquoi nous sommes ici sur Terre ?

    Certains connaissent leur mission tandis que d'autres ne la pas encore clairement identifiée.

     

    Comment savoir si on est sur notre chemin ? 

    Comment trouver l'harmonie en soi ?

     

    Il arrive un moment il faut savoir ce que l'on veut dans la vie. 

    Il arrive un moment où il faut faire un choix mûrement réfléchi et en assumé les conséquences.

    Conséquences ne veut pas seulement dire négatives !

    Les conséquences peuvent être positives pour nous, une prise de conscience d'un nouveau point de départ vers ce qui est bon pour nous.

     

    Pourquoi est-ce que notre amour, nos bonnes actions, nos belles pensées et paroles soient uniquement avantageuses et bénéfiques pour nos amis, notre famille notre entourage ?

     

    Comme  toute personne on a tous nos limites, une limite d'actions pour autrui, une limite de poids que l'on peut supporter, une limite de capacités. 

    Si on ne respecte pas nos limites, on chavire, on sombre, on tombe, on glisse doucement vers le bas et on se noie.

    Nous n'avons plus d'énergie pour nous, plus de forces, plus de courage et de volonté car nous avons tout donné à notre entourage aux autres.

     

    Nous devons nous aimer  et nous investir pour nous . 

    Et arrêter de materner notre entourage, nos amis, nos enfants, notre compagnon, notre femme et les laisser un peu se prendre en charge.

    Il arrive un moment il faut apprendre à nous aimer et nous donner suffisamment d'amour.

    Personne ne comblera vraiment tous nos manques et blessures intérieures car nous sommes ici pour expérimenter la vie sur Terre. Chacun (e) a ses épreuves.

    Le bonheur est contagieux 

    Le rire est contagieux 

    La bonne humeur fait du bien.


    votre commentaire
  • Ego suite...

    Source de l'image

    Il est notre partie qui nous veut du bien. Il est celui qui se met devant toutes les situations que l'on ne gère pas encore.

    Car son rôle est "la sécurité", "la zone de confort", "le contrôle", "l'élément perturbateur","la prise de conscience".

     Il fait barrage dès qu'il se sent en danger ou qu'il ne va pas pouvoir contrôler la situation. Il est comme un parent sur-protecteur, mais il peut aussi envahir notre quotidien.

    Il est relié à nous dans tous les domaines de notre vie, il est essentiel qu'il soit reconnu comme tel. Sans lui on peut vite être une victime pour nos prédateurs mais également une victime pour nous-même. On ne peut pas le supprimer, on ne peut pas le tuer. On ne peut pas vivre sans notre ego. Il est notre ami, comme il peut être notre pire ennemi!

    Il prend souvent le pouvoir lorsque nous avons des échecs dans nos relations affectives.

    Les mauvaises habitudes l'égo est derrière, les peurs l'égo est derrière, les manques affectifs? on n'a pas  compris la leçon de vie, l'égo s'en empare. L'égo est derrière les croyances, les situations conflictuelles etc...

    Mais si on le reconnait il nous permet de prendre conscience que nous ne sommes pas toujours sur le bon chemin.Il nous pousse à l'extreme jusqu'à la limite. 

    Parfois nous avons l'impression d'être possédé, oui par l'égo qui croit que c'est lui le boss. Alors qui est le boss? lui ou vous?

    Pour ma part je le traque tous les jours et dans toutes les situations que je vis. Parfois je suis tellement en déséquilibre émotionnel que je n'identifie pas toujours, mais cette partie "sage" en moi que nous avons tous me ramène à identifier le rôle de l'égo dans cette situation.

    Souvent ce sont des blessures non pansées qui remontent à la surface et demandent à être identifier.


    votre commentaire
  • Les critiques bonnes ou mauvaises ?

    Source de l'image

     

    Ceux qui critiquent sont dans une position d'infériorité et de peur.

    Le temps de la critique est un temps que l'on donne à l'autre et non à nous, sachant que notre temps est précieux !

     

    L'humain est fait ainsi il ne peut pas s'empêcher de critiquer, c'est le seul moyen pour lui d'identifier qu'il est vivant. Le moyen aussi qu'il a de mesurer où il en est sur son chemin de vie et ses propres réussites. 

    Il a besoin de voir.

    Parfois la critique est un bon moyen pour nous pour nous rebooster comme un défi, une bouffée d'adrénaline.

     

    Alors écoutons les critiques qui nous font avancer dans notre vie !


    votre commentaire
  • Face à la souffrance

    Source de l'image

    Hormis la mort.

     

    Nous avons 2 choix devant nous.
     

     

    1- Ne rien faire et subir puis continué comme cela.

    2- Accepter la situation en essayant le mieux possible de comprendre l'enseignement, le message qui se cache derrière tout ça et changer ce que l'on doit changer.

     

    Je dis toujours si c'est un problème, il y a une solution.

    Une problème indique toujours un "tournant", une attitude à adapter.

     

    La souffrance est une alerte, un avertissement que quelque chose ne va pas ou plus.

    • soit il faut changer quelque chose en nous, une attitude, un comportement, une parole.
    • Soit on revit une situation que l'on n'a pas compris et elle revient sans cesse.
    • Soit on n'est pas dans la bonne direction, la loi de cause à effets qui nous ramène vers le centre.

    Tout ce que l'on vit à un sens qu'on le  comprenne ou pas au moment où on le vit. 

    Il est plus sage de prendre du recul et d'observer le message que l'univers nous envoie.

    Essayons de mettre de côté nos émotions et de bien recevoir le message envoyé.

     

    La souffrance persiste lorsque : 

    - On juge la souffrance et on accuse,

    - On évite l'expérience de vie,

    - On s'enferme dans cette situation désagréable, 

    - On ne la regarde pas par peur de ne pas pouvoir la surmonter.


    votre commentaire
  • Les Peurs

    Source de l'image

    Les peurs qui contrôlent les personnes voire le monde.

     

    • La pauvreté 
    • La maladie 
    • La vieillesse 
    • La critique 
    • La perte d'amour 
    • La peur de la mort 

     

    Ceux qui les maintiennent sont les habitudes et la "dérive"

    La personne qui dérive:

    • Manque de confiance en elle,
    • Elle attend des autres,
    • Ne termine rien, 
    • Absence totale de but de vie,
    • Fait toujours les mêmes erreurs, 
    • Ment,
    • Flatte,

    On peut contrer la dérive par :

    • L'analyse de nos échecs, 
    • Utilisation du temps comme un atout, 
    • Penser par soi-même,
    • Reconnaître l'intelligence infinie autour de nous.

     

    Prions de façon juste en demandant ce que l'on veut et en insistant que l'on n'accepte rien d'autre comme réponse. 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique