•  

    Source de l'image

     

    Pin

    À la cime du pin,

    la brise effleure tes aiguilles

    et d'un doux va et vient

    comme électriques, elles brillent d'une lumière soudaine.

     

    Le pin ne s'en soucie,

    il ondule,

    à la merci de la caresse d'un vent qui le nourrit.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :